{$TEXT.titleRootline}


Priorité à la sécurité des patients et à la qualité

Promotion de la sécurité des patients par le biais des Peer Reviews médicaux, amélioration de la transparence par l’information sur les hôpitaux, appui aux prescriptions raisonnables en matière de qualité des structures, définition sur une base partenariale d’exigences minimales pour les registres médicaux et finalisation du nouveau modèle de rapport sur la qualité hébergé sur le Web. Telles ont été les priorités de H+ en 2015.

En 2015, H+ a transféré l’ancien modèle de rapport sur la qualité sous format Word vers une application fondée sur une banque de données et achevé ainsi le projet «Rapport électronique sur la qualité» lancé en 2014. Le nouveau modèle doit permettre de réduire l’effort de documentation pour les hôpitaux et les cliniques, d’améliorer l’ergonomie et la lisibilité et d’aboutir à une rédaction plus uniforme des rapports. Le modèle hébergé sur le Web établit désormais une liaison directe avec le portail de recherche d’hôpitaux et d’information sur la qualité info-hopitaux.ch. Afin de présenter aux patients leurs activités en faveur de la qualité, les hôpitaux de soins aigus et psychiatriques, de même que les cliniques de réadaptation, peuvent reprendre directement sur leur profil les informations du rapport sur la qualité relatives à leur stratégie, aux mesures de la qualité, aux registres, aux certificats et à leurs projets, et mettre en ligne l’ensemble du rapport.

Au cours du projet, H+ a recueilli régulièrement les avis et les recommandations sur le contenu du rapport auprès de la Commission technique Qualité somatique aiguë (FKQA) ainsi que des groupes et partenaires concernés (CDS, ANQ, fondation Sécurité des patients Suisse). Au printemps 2015, elle a testé le site Web du rapport sur la qualité, d’abord à l’interne, puis avec différents hôpitaux pilotes. En novembre 2015, le nouveau site a été mis en ligne au terme du processus d’amélioration et d’intégration des traductions. En 2016 pour la première fois, les hôpitaux et les cliniques peuvent ainsi saisir le rapport sur la qualité sous forme électronique et le mettre directement en ligne sur info-hopitaux.ch.
L’objectif de H+ en termes de contenu reste le même: outre la présentation de leurs processus et de leurs résultats en matière de qualité, les hôpitaux et les cliniques peuvent documenter et publier de manière transparente un choix d’activités et de projets en faveur de la qualité, parfois spécifiques à leur établissement, ainsi que des améliorations concrètes.

info-hopitaux.ch: extension des informations sur la qualité et présence accrue dans les médias
Depuis 2008, la plateforme info-hopitaux.ch offre à chaque membre actif de H+ la possibilité de compléter un profil en ligne. Le portail de recherche a bénéficié d’une présence accrue dans les médias en 2015 – que ce soit en relation avec la conférence de presse annuelle de H+, avec l’attention accordée au thème de la qualité ou avec la mise en ligne par divers acteurs de services de comparaison des hôpitaux. Le nom d’info-hopitaux.ch exprime bien sa vocation: le portail héberge des informations sur les hôpitaux et les cliniques visant à faciliter la recherche d’un établissement par les patients. Les données sont complétées et actualisées en permanence afin de garantir la transparence, l’exhaustivité et la fiabilité. Le transfert automatique des données du rapport électronique sur la qualité permettra à l’avenir d’ajouter des informations supplémentaires aux indications existantes.

Alliance Peer Review CH: début des revues interprofessionnelles
En collaboration avec la Fédération des médecins suisses (FMH) et l’Association suisse des directrices et directeurs des services infirmiers (ASDSI), H+ promeut les Peer Reviews basées sur les données de routine et s’engage en faveur de l’helvétisation de la démarche de Peer Review de l’association allemande IQM. A l’automne 2015, quatre hôpitaux pilotes ont testé pour la première fois une version interprofessionnelle des Peer Reviews de l’IQM en allemand et en français. Les réactions à l’intégration du personnel infirmier dans une procédure qui était réservée jusque-là aux médecins ont été très positives en Suisse alémanique et en Suisse romande. Cette démarche contribue à assurer la qualité dans les hôpitaux et les cliniques, aux côtés de nombreuses autres activités. Des informations complémentaires sont données dans le Point fort de cette année.

Un concept national pour les registres médicaux
En 2015, H+ a décidé de s’opposer de manière constructive à la croissance incontrôlée et aux exigences diverses dans le domaine des registres médicaux. En collaboration avec l’Association nationale pour le développement de la qualité dans les hôpitaux et les cliniques (ANQ), la FMH, l’Académie suisse des sciences médicales (ASSM) et l’association Médecine universitaire suisse, H+ a commencé à préparer des recommandations pour la création et la gestion des registres médicaux. Ce document a pour objectif de promouvoir la qualité des registres, de leur assurer un large appui, d’augmenter leur utilité et, en premier lieu, de garantir leur harmonisation au niveau national. Les recommandations seront adoptées au printemps 2016 et publiées.

Normes, directives et certificats
De nombreuses directives et normes régissent les infrastructures et les processus de soins dans les hôpitaux et les cliniques. La plupart sont élaborées par les sociétés de discipline médicale ou d’autres sociétés savantes. Une tendance se dessine désormais qui rend ces règles impératives comme prescriptions minimales pour les planifications hospitalières cantonales, pour le calcul de certaines positions tarifaires ou pour la différenciation du codage médical. On citera par exemple les directives pour la reconnaissance des services de soins intensifs (SI), des unités de soins intermédiaires (U-IMC), des Stroke Units et Stroke Centers ainsi que QUALAB (CFMAL). H+ soutient les normes et les directives tant qu’elles servent à assurer la sécurité des patients et à améliorer la qualité.

Au cours des années à venir, H+ continuera à apporter son appui à ses membres et partenaires dans les domaines de la garantie et de l’optimisation de la qualité afin de continuer à développer ensemble une culture commune de la qualité.